Jardin des plantes sauvages et Jardin des plantes médicinales du Conservatoire Botanique National de Bailleul
  
Activités, Avec les enfants; Au Printemps-Eté; Nature
    Conservatoire botanique national Hameau de Haendries 59270 BAILLEUL
    Horaires d'accueil: ouvert du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h ; vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Fermé le week-end et jours fériés (sauf groupes sur réservation), entre Noël et Nouvel An.
    03.28.49.00.83
    infos@cbnbl.org
    www.cbnbl.org
Type : Espace Affaires/Réunions#Centre d'interprétation nature#Parc/Jardin

Ces deux jardins pédagogiques sont à découvrir librement, avec un jeu ou un éducateur nature.

Le Jardin des plantes sauvages est un écrin de verdure alliant science et dépaysement sur un peu plus de 9000 m².
Les 1000 espèces végétales qui s’y côtoient sont déposées dans 64 parcelles thématiques que l’on découvre en arpentant les chemins engazonnés.
Le botaniste amateur appréciera l’organisation par famille, des Liliacées aux Renonculacées en passant par les Papavéracées ou encore les Caryophyllacées.
Le randonneur s’émerveillera devant les reconstitutions de milieux naturels tels que la tourbière, la pelouse calcicole, la dune et sa dépression arrière-littorale ainsi que la prairie de fauche.
L’enfant, quant à lui, invitera ses parents à déambuler autour de la mare dans laquelle vagabondent grenouilles et tritons. A moins qu’il ne soit attiré par les plantes à odeurs ou celles qui usent de toutes les stratégies pour séduire les pollinisateurs.
Le jardinier passera certainement de longs moments avec les plantes médicinales, tinctoriales ou potagères.
Enfin, tous se retrouveront autour de la couronne de rosiers, aux milles couleurs et autant d’odeurs.
Le Jardin des plantes sauvages est une invitation à la science. Chaque espèce dispose d’une étiquette sur laquelle sont renseignés la période de floraison, le type biologique, le statut de protection, le nom scientifique ainsi que les noms vernaculaires en français, anglais et néerlandais.
Mais le Jardin des plantes sauvages, en jouant sur les formes et les couleurs, est aussi une invitation au voyage et au bien-être. Les différentes ambiances qui y ont été créées ne laisseront pas le promeneur indifférent, qu’il flâne les mains dans les poches ou qu’il étudie minutieusement cette incroyable richesse végétale du nord-ouest de la France.

Le Jardin des plantes médicinales concentre quant à lui, sur 1700 m², 500 espèces d’origine européenne. Les plantes sont regroupées par milieux de vie, de la friche à la tourbière en passant par la pelouse crayeuse et la prairie humide. Chacune d’entre-elles bénéficie d’une étiquette mentionnant ses noms vernaculaire et scientifique, la famille à laquelle elle appartient, ainsi que ses vertus. Si l’Ajonc d’Europe est connu pour sa richesse en nectar, l’Arnica des montagnes ou la Reine-des-prés sont réputées pour leurs propriétés médicinales et homéopathiques. Mais rien ne vaut certainement l’Œillette, qui en plus d’être mellifère et médicinale, est reconnue pour ses qualités aromatiques, tinctoriales et industrielles.
Si le Jardin des plantes sauvages a le cachet d’un jardin « à l’anglaise », les ambiances qui se dégagent du Jardin des plantes médicinales se rapprochent plutôt d’un ton « à la française ».
Mais qu’on se le dise, ces jardins sont tout simplement uniques. Un pur produit du cœur de Flandre.

Jardin des plantes sauvages et Jardin des plantes médicinales du Conservatoire Botanique National de Bailleul

Conservatoire botanique nationalHameau de Haendries

59270 BAILLEUL